L’ostéopathie du sportif

La pratique du sport peut provoquer des problèmes musculaires, articulaires, des traumatismes ou des blessures. Les soins et recommandations, les conseils et l’expérience de votre ostéopathe peuvent vous éviter cela.

L’ostéopathie chez le sportif est très efficace à de nombreux niveaux…

Pour améliorer les performances

  • par la libération des tensions musculaires et ligamentaires,
  • par la libération des « blocages articulaires », améliorant l’amplitude, la souplesse, l’amorti et la fluidité du geste,
  • par la libération de la circulation locale et générale, ce qui offre aux tissus un meilleur apport en oxygène et en nutriments, ainsi qu’une meilleure élimination des déchets,
  • par la dynamisation générale de l’organisme, obtenue par un meilleur équilibre postural, tonique et neuro-végétatif.

Pour les pathologies du sportif, résultant souvent du surmenage provoqué par la pratique intensive de l’activité physique

  • tendinites, bursites,
  • myosites, téno-synovites,
  • douleurs et raideurs articulaires,
  • douleurs vertébrales et paravertébrales,
  • sciatiques, cruralgies, névralgies,
  • pathologies du canal carpien, du plexus brachial,
  • épine calcanéenne.

Pour les traumatismes et séquelles de traumatismes (en rapport ou non avec la pratique sportive)

  • entorses, séquelles d’entorses,
  • pubalgies, douleurs coccigiennes,
  • douleurs vertébrales, costales,
  • douleurs musculaires, tendineuses, articulaires et ligamentaires,
  • hématomes et fibroses,
  • traitement des cicatrices et adhérences,
  • traumatismes cervicaux-crâniens,
  • algoneurodystrophie,
  • suites d’immobilisation et de fractures.

Pour les troubles du système neuro-végétatif, souvent consécutifs aux traumatismes

  • stress, angoisse, anxiété,
  • état dépressif,
  • irritabilité, spasmophilie,
  • oppression, troubles du sommeil,
  • algoneurodystrophie.

Pour optimiser les phases de préparation à la compétition ainsi que les phases de récupération

L’ostéopathie a une action bénéfique sur :

  • l’équilibre tonique et la posture,
  • la mobilité des structures corporelles, y compris organiques,
  • l’oxygénation des tissus et la libre circulation des fluides corporels,
  • l’amélioration significative du « terrain » et le renforcement des défenses naturelles de l’organisme,
  • l’amélioration du traitement des déchets métaboliques par la tonification et le drainage des émonctoires (ostéopathie viscérale).